LE MOHAIR ET SOIE

Un mohair comme aucun autre.

1. Pourquoi le mohair et soie ?

1. Pourquoi le mohair et soie ?

  • Ce fil est un mélange des plus belles fibres de mohair et d’un filament de soie pour une brillance incroyable. En effet, le mohair absorbe très bien la teinture, il rend toujours les couleurs très éclatantes et la soie ajoute un précieux et subtil reflet qui donne de la profondeur à la couleur. 


  • Pas de synthétique, pas de plastique, pas de pétrochimie mais des fibres naturelles qui ont à la fois des propriétés isolantes (et garde la chaleur) et des propriétés d’évacuation de l’humidité (reste agréable à porter même aux beaux jours). Ce fil 100% naturel respire, et vous aussi !

 Le polyamide, habituellement utilisé dans les fils mohair, est une des fibres synthétiques à l’impact carbone maximum. C’est pour cette raison qu’il me semble bien plus intéressant de le remplacer par de la soie, matière naturelle et renouvelable.

2. Les fibres de la plus belle qualité

2. Les fibres de la plus belle qualité

La qualité d’un fil vient en grande partie, de la qualité des fibres qui le constituent. En général, plus les fibres sont fines et longues plus le fil sera beau, doux et moins il boulochera.

Pour mon fil en mohair et soie, j’utilise des fibres de SuperKid mohair < 28 microns, soit très très fines, qui permettent d’obtenir des pulls en mohair d’une douceur et d'une qualité exceptionnelle.

Les FAQ sur le mohair, c'est ici !

3. Des chèvres bien élevées ❤️

3. Des chèvres bien élevées ❤️

  • Le mohair est le nom que l’on donne à la toison de la chèvre Angora. A ne pas confondre avec l’Angora qui provient des lapins Angora !
  • Il est important de savoir que les chèvres Angora sont élevées exclusivement pour leurs poils et non pour la viande (à l’inverse du mouton Mérinos qui, lui, est élevé pour la viande et dont le poil est utilisé en "bonus" pour faire du fil). Cette nuance est très importante car elle implique que plus les éleveurs prendront soin de leurs bêtes, plus ils obtiendront un poil de qualité. La qualité de la toison dépend largement du bien-être et de la santé de l'animal. 


  • Depuis début 2020, une nouvelle certification pour le mohair a vu le jour : la certification RMS (Responsible Mohair Standard). Elle permet une traçabilité complète et un contrôle strict des pratiques dans les élevages.

  • Tout savoir sur les élevages et la certification RMS ici

4. Un filature experte et engagée pour un fil hors norme

4. Un filature experte et engagée pour un fil hors norme

  • Ces fibres de mohair provenant d’une matière vivante et naturelle ne sont donc jamais homogènes d’un lot à l’autre et sont sensibles à l’humidité, à la température et même au vent ! Leur filature demande donc une expertise pour obtenir les meilleurs réglages à chaque lot.
  • 
Filer ce mohair « vivant » avec un filament de soie demande aussi un savoir-faire particulier car la soie est beaucoup plus difficile et sensible à manipuler que le polyamide.
  • 

C’est en Italie que se trouvent les meilleures filatures de mohair au monde. Pour ce mohair et soie, j’ai choisi de travailler essentiellement avec une filature de haute qualité et très engagée depuis longtemps dans une démarche environnementale sincère : Sesia filatura. Sa chaine de production est alimentée à 100% par des énergies renouvelables. Elle est certifiée RMS Responsible Mohair Standard, Standard 100 By Oeko-tex et participe au programme Italien ZHDC ( Zero Discharge of Hazardous Chemicals = Zéro rejet de produits chimiques dangereux).

5. Une teinture sécurisée.

5. Une teinture sécurisée.

  • Teindre en Europe implique de se conformer à la norme Reach qui a établi une liste de substances chimiques interdites sur les produits textiles.
  • La teinturerie de ma filature Sesia va plus loin que la norme Reach et adhère aux critères écologiques les plus stricts établis par le standard 100 by Oeko-Tex qui protège la santé humaine et l’environnement des risques des substances chimiques en optant pour une liste encore plus exigeante. Elle participe également au programme Italien ZHDC ( Zero Discharge of Hazardous Chemicals = zéro rejet de produits chimiques dangereux).
  • 

Pour teindre en couleurs, il faut des pigments et la fabrication de ces pigments reste malheureusement aujourd’hui un processus chimique et polluant. Des recherches et développements sont en cours ! De jeunes sociétés comme Pili, start-up Biotech, développent des procédés innovants. Pilli réussi déjà à fabriquer de l'indigo à partir de bactéries. Ce sera très long mais les solutions émergent !

6. Et enfin : un tricotage minutieux !

6. Et enfin : un tricotage minutieux !

  • Pour tricoter ce fil en mohair et soie, il faut un très grand savoir faire et beaucoup de patience.
  • 100% naturel, il n'est jamais le même ! Il faut revoir les réglages de tricotage et de lavage à chaque lot voire chaque couleur.
  • Ne croyez pas que la soie est fragile. Bien au contraire, derrière son apparente fragilité, la soie est robuste. Cependant, elle est plus difficile à tricoter et à monter car elle n'est pas extensible. Il faut donc bien gérer les réglages machines et les surveiller en permanence comme ici, Lino, sur cette photo.

Découvrir tous les pulls et gilets en mohair

245.00€
285.00€
255.00€

Cathy purple / marine

En rupture - Modèle vendu en précommande En rupture
239.00€